Aller au contenu principal

Appels à propositions

La Facilité organise un ou plusieurs appels à proposition par an, couvrant chacun une région spécifique dans les pays du G5 Sahel. Des (consortiums d’) ONG actives dans la région sont invitées à soumettre leurs propositions, devant détailler la manière dont l’approche programmatique de la Facilité sera appliquée, et fournir des informations sur leurs capacités à mettre en œuvre le programme soumis. 

Appels en cours

Aucun appel en cours

Appels prévus

Deux appels à projets sont prévus pour le 2ème semestre 2023.

Procédure de candidature

La procédure de candidature se déroule en plusieurs étapes. 

  1. Afin de permettre une large participation, la première étape consiste à soumettre une note conceptuelle succincte sans aucun document justificatif. Dans la note conceptuelle, les candidats se présentent et décrivent leur idée de projet et objectifs dans les grandes lignes.
  2. Au cours de la deuxième phase, la Fondation mènera des entretiens approfondis avec les candidats prometteurs.
  3. Lors de la dernière phase, trois candidats au maximum seront invités à élaborer et à soumettre des propositions de projet élaborés, y inclus un budget détaillé pour la première phase du projet (jusqu´à la décision sur les mesures à financer). Ces candidats seront également évalués en termes de capacités financières et administratives. Un examen de l'expérience dans les domaines techniques et administratifs aura lieu dans le pays.

Un seul projet par appel sera retenu. La décision finale est prise par le Conseil Stratégique de la Fondation, sur base d’une proposition du Conseil de Direction. 

 

Brunnen2

STRATÉGIE DE FINANCEMENT

La Fondation finance des mesures infrastructurelles visant à l’amélioration des moyens de subsistance, à l'accès aux infrastructures socio-économiques ainsi qu’à la création d'emploi dans les zones d’intervention. Les projets doivent contribuer au développement dans le cadre des plans de développement locaux, à la gestion durable des infrastructures et au renforcement de la cohésion sociale.

Le choix des infrastructures à mettre en œuvre est pris par un processus participatif et inclusif avec une large participation de la population et des autorités compétentes.

Etant donné que la proposition de projet ne doit pas anticiper ces décisions locales, les financements sont accordés en deux blocs interdépendants.

Financements

financements